Prenez une poule, on ne peut plus poule. Et proposez-lui de picorer vos déchets ménagers. Évidemment des restes de nourriture. Pas de carton ni de bouteilles plastiques.

L'initiative est lancée dans l'Est de la France où l'on est décidément très éclairé en matière environnemental. Il y a déjà le village 100 % vert du cote de Mulhouse. Il y a désormais l'action du Sybert (Syndicat mixte de Besançon et de sa région pour le traitement des déchets) . Il propose à 15 familles du département d'accueillir deux poules. L'objectif est clair :réduire le volume des poubelles.

Voyez vous-même: Un "gallinacé peut picorer jusqu'à 150 kg de déchet par an. Il devient donc économique d’avoir des poules chez soi: elles mangent vos déchets et les transforment en œufs"

Avec le soutien de l'ADEME

Les 15 familles ne sont pas encore sélectionnées. Espérons que ceux qui seront séduits par l'idée ne se voleront pas dans les plumes. Les heureux gagnants ne seront pas laissés seuls dans la nature. De mars à juin 2013, les familles seront accompagnées pour s’occuper des poules correctement. Elles devront peser leurs poubelles. Un bon moyen de voir si celles-ci deviennent plus légères. Dans le kit, deux gallinacés, un poulailler à monter et une balance destinée à peser les restes alimentaires distribués aux animaux.

Besançon est décidément en pointe. En septembre dernier, elle avait mis en place une redevance incitative calculée en fonction du poids des ordures ménagères. La poule est un très bon moyen d'agir. L'opération est financée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). A quand la version parisienne ? Au pays du coq, la poule devient reine.

BFMTV Le 15/01/2013 à 16:34