Foire aux questions

- Installation du poulailler ?

Il est conseillé de choisir un endroit plat et hors des courants d’air. Certains préfèreront  le poser sur un contour en parpaings. Vous pouvez y placer à plat un grillage sur une Trentaine de centimètres pour éviter aux renards de gratter et passer dessous. Ne surtout pas placer le poulailler sur un sol bétonné car la poule est sensible aux chocs et donc pourrait s'y casser le bec. Par ailleurs, vos poules ne pourraient pas non plus gratter le sol, ce qui est très important pour elles.

La poule ne craint pas la pluie, le froid (jusquà -20°C) et le soleil, mais les courants d'air froid, donc ne pas exposer votre poulailler face aux vents dominants.

Il est nécessaire de mettre de la paille ou du foin dans dans le pondoir et sous les perchoirs. Par ailleurs vous pouvez ajouter une feuille de papier journal au fond du tiroir à déjections sous la paille pour faciliter l'entretien.

Les premiers jours de l’arrivée de vos poules, maintenez les dans leur nouveau poulailler pendant 15 jours afin qu’elles prennent leurs repères et s’habituent à leur nouvel habitat.
Elles peuvent ne pas pondre pendant plusieurs jours, et il ne sera pas surprenant que les 1ère fois vous soyez obligés de les monter vous même à leur espace de nuit.
Lorsqu'elles seront habituées, vous pourrez laisser les portes du poulailler ouvertes, elles rentreront d'elles même à la tombée de la nuit.

Les poules ne pondant pas en même temps au même endroit, on compte 1 pondoir pour 3 poules.
Les normes de l'agriculture bio : densité maximum de 10 à 16 poules par m2 à l'intérieur.

Lorsque vous laisserez vos poules en liberté, celles-ci resteront proche du poulailler, jusqu'à 20 à 35 mètres autour du poulailler. La poule n'est pas un animal de pâture. Si vous souhaitez cloturer votre jardin, un grillage d'1m de haut suffira.

Laisser le poulailler ouvert pour qu’elles puissent s’y réfugier en journée.

L'intérêt des plantations, arbustes et haies, pour vos poules :
- Ombre,
- Protection du vent et des rapaces,
- Repères


- Comment entretenir mon Poulailler ?

Sec et bien aéré: tesl sont les mots d'ordre pour assurer le confort à vos poules.

Vous devez impérativement mettre de la paille ou du foin sur la trappe de nettoyage, en effet la fiante de poule étant très acide, cela évitera une déterioration prématurée.

En effet l'aération de votre poulailler permet d'évacuer les vapeurs d'eau et les poussières qui peuvent provoquer des maladies.

La litière doit également être sèche et confortable afin de limiter au maximum tous risques de contaminations par champignons et moisissures.

Si vous trouvez des plumes sales ou collées vérifiez la circulation de l’air et la qualité de la litière.

Afin d'éviter d'éventuelles maladies, il est indispensable de limiter l’humidité (la formation de flaques d’eau), d'ou l'importance d'évacuer les eaux pluviales.

Inutile de vous précisez de nettoyer régulièrement votre poulailler. Tous les 15 jrs est raisonnable, selon le nombre de poule. L'objectif étant d'éviter les odeurs et d'éventuelles maladies.


- Comment Nourrir mes poules ?

La nourriture est donnée dans des mangeoires et l'eau dans un abreuvoir.

Mettez vos déchets organiques dans une gamelle peu profonde et assez lourde afin que les poules ne la renversent pas.

On compte environ 130g de grain par poule et par jour.

N'hésitez pas à donner de l'herbe (tonte de pelouse, paille ou foin) si vos poules ne sont pas sur l'herbe, en effet le fourrage, frais ou sec, est nécessaire pour leurs alimentations.

Vos poules en liberté vont gratter le sol pour y trouver des insectes (vers, larves...): les protéïnes indispensables pour leurs bonnes santés et donc leurs bonnes pontes.
Vous pouvez leur donner vos restes de viande et poisson, toujours compléter par un mélange de maïs et blé.

La poule aime les légumes, la viande, les céréales...Vous pourrez lui donner tous les restes de vos repas et du pain sec (humidifié auparavant):
- Une poule consomme environ 150 à 200Kg de déchets organiques par an. Pour une meilleur ponte, compléter avec des céréales (mélange de blé et maîs).

Pour une meilleur qualité de l'oeuf, n'hésitez pas à lui donner vos coquilles d'huitre (que vous pouvez concasser au préalable).

Vous pouvez donner des coquilles d'oeufs uniquement si vous les avez fait bouillir préalablement.

Il est important de noter qu'il faut toujours vérifier que les aliments laissés à disposition ne pourrissent pas, afin d'éviter d'éventuelles maladies liées au moisissures.

La poule boit quasiment 2 fois plus qu'elle ne mange. Compter 0.5L d'eau propre par jour/poule minimum.

- Quels sont les risques pour les poules ?

Rappel : un poulailler bien entrenu et des poules bien nourries ne sont que très peux concernés par ces risques.

Voici quelques informations sur les causes de maladies courantes chez la poule, et comment les prévenir simplement :
Si vous constatez un changement bizarre dans le comportement de vos poules ceci doit vous alerter :
- démarche curieuse,
- plumes qui tombent,
- crêtes pâles/ tombantes,
- diahrrée, perte d'appétit,
- oeil gonflé,
- arret ou baisse de la ponte (suivant l'age).

Moisissures :

La prévention passe par l’hygiène de l’environnement des animaux. Revoir la section "Comment entretenir mon poulailler" ci-dessus.

En cas de pathologie déclarée, il est possible d’utiliser de l’iode ou du sulfate de cuivre dans l’eau de boisson. D'autre produit existe n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations [email protected]

Stress :

Le stress peut être à l'origine d’importants dégâts sur la santé et la ponte de vos poules.
- inconfort (température , humidité...),
- agressivité (picage entre animaux, chien/chat errant...),
- malnutrition (déséquilibre alimentaire, carences...).


Parasites internes :

Il existe un programme préventif en phytothérapie: solution administrée dans l’eau de boisson (ou dans l’aliment) aux périodes sensibles.
 

Parasites externes :

Les principaux parasites externes sont les dermanysses, encore nommés poux rouges, et la gale (notamment des pattes).


Bactéries

Il existe 4 types de bactéries majeures: Salmonelles, Colibacilloses, pasteurelles et mycoplasmes.

On privilégiera l'hygiène et les stimulants immunitaires aux vaccins, pour éviter le stress des manipulations et le cout que représente l'opération.

Virus

La faune sauvage peut apporter des virus mais cela ne constitue pas le risque majeur de maladies.

Les virus pathogènes majeurs (maladie de Marek, de Gumboro, de Newcastle, de la rhino trachéite infectieuse) ont pour conséquence directe la mort des animaux.


- Comment conserver les oeufs du poulailler ?

 - Ramassez vos oeufs tous les jours, en hiver pour éviter qu'ils ne gelent et en été pour leur éviter un coup de chaud qui risque de comprometre leur conservation.
- Vérifiez qu'ils ne soient pas fissurés, car des bactéries de type salmonelle risqueraient de s'y développer.

 - Ne lavez pas, ne frottez pas les œufs car vous détruiriez la pellicule qui protège la coquille et qui participe à leur conservation.
- Conservez-les dans une boite à œufs en carton propre , tête en bas afin que le jaune reste bien centré et hors du réfrigérateur (contrairement aux idées reçues)
- Vous pourrez conserver vos oeufs 1 mois.
L'œuf est considéré comme "extra frais" les 9 premiers jours suivant sa ponte.
Notez au crayon à papier la date de la ponte sur la coquille.
- Ne mangez pas un oeuf à la coq le jour de sa ponte, car la coquille restera collée à l'oeuf.

Comment vérifier la fraicheur d'un œuf?
Plongez-le dans un verre d'eau. L'œuf frais coule alors qu'un œuf pourri flottera.
S'il est entre 2 eaux, vous pourrez le consommer rapidement après l'avoir bien fait cuire.

Tester la fraicheur d'un oeuf

Informations complémentaires :
- Les préparations culinaires à base d'œuf cru se conservent 2 jours au frais.

- Des œufs bien cuits éliminent le risque de salmonellose.

Pour plus des renseignements complémentaite, contactez nous : [email protected]