Le spécialiste des poulaillers en kit !

Soin gale des pattes poule

Soin gale des pattes poule

Chargement en cours...

3 articles

Par ordre croissant
par page

3 articles

Par ordre croissant
par page

La gale des pattes poule : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez remarqué l’apparition de croûtes sur les tarses de certaines de vos pondeuses ? Il s’agit d’un symptôme habituel de la gale des pattes, qui est malheureusement un classique chez nos amis les gallinacés.

Une des maladies les plus communes chez les oiseaux

Elle est provoquée par la présence d’insectes microscopiques (0,5 mm de diamètre en moyenne) appelés « Cnemidocoptes Mutans ». Il s’agit d’acariens hématophages qui se nourrissent de sang et vivent sur les pattes de tout type d’oiseau à pattes écailleuses et pas seulement les poules. Les femelles vont aller s’installer sous les écailles pour y pondre leurs œufs.

Hautement contagieuse et pouvant atteindre d’autres oiseaux, elle pourra être amenée par des oiseaux sauvages dans votre poulailler. Il est pour cela important d’agir avant qu’il ne soit trop tard afin de ne pas se retrouver débordé.

Comment la repérer…

Plusieurs symptômes devraient vous permettre de rapidement repérer la présence du parasite. Un animal dont les pattes sont plus épaisses et à l’aspect rugueux et grumeleux sera très probablement infecté. La présence de Cnemidocoptes Mutans sous la peau engendre également le soulèvement des écailles puis l’apparition de croûtes jaunâtres.

Leurs présences sont causées par la multiplication des cellulaires tissulaires. Si la poule n’est pas traitée à temps et de manière efficace, la maladie provoquera la déformation des tarses sur lesquels apparaîtront des excroissances. Enfin, si l’affection est ignorée trop longtemps, la perte d’une phalange ou d’un orteil est possible.

…et comment l’éviter

Avant de parler d’une cure éventuelle, il est possible d’agir en amont pour empêcher l’apparition du minuscule insecte grâce à des soins préventifs. Le parasite aime la chaleur et l’humidité. Il peut survivre dans un sol sans herbe ou boueux et parfois même dans le plancher d’un poulailler en bois.

Il est ainsi important de nettoyer régulièrement la maison de vos protégées, vous éviterez ainsi bien des soucis. Gardez le sol le plus sec possible et changez régulièrement la litière. Saupoudrer une poudre insectifuge type terre de diatomée sur la partie la plus exposée permettra en outre de créer une barrière contre les intrus.

Garder des animaux en parfaite santé avec de l’eau propre à disposition dans leur abreuvoir et une nourriture saine dans leur mangeoire est un autre bon moyen de les protéger. L’invasion des parasites pourra effectivement avoir lieu suite à une baisse d’immunité ou bien en parallèle au développement d’une autre maladie.

Comment soigner mes poules qui sont infestées ?

Une fois la gale des pattes poule repérée sur un animal, il vous faudra rapidement prendre les mesures adéquates pour éviter que la maladie n’atteigne d’autres individus.

Plusieurs traitements naturels sont disponibles

Un bon nettoyage des parties concernées sera contraignant mais efficace. Faire tremper les pattes dans un bain chaud ramollira les écailles, ce qui permettra de les détacher plus facilement. Vous pourrez utiliser en plus du savon noir qui accentuera l’effet. Séchez bien les parties qui ont été placées dans l’eau puis appliquez de la vaseline, les acariens seront alors tués par suffocation.

Un autre produit très souvent utilisé pour lutter contre la gale est l’huile de cade, qui peut être proposée de différentes manières et qui offrira une efficacité éprouvée.

L’huile de cade est la solution privilégiée

C’est en effet le produit le plus souvent recommandé pour débarrasser vos poules des complications causées par l’installation de ces petites bêtes. Elle est obtenue par distillation du bois de cade ou encore genévrier cade et possède des propriétés antiseptiques, fongicides et cicatrisantes.

Cette solution n’est pas nouvelle, puisque l’huile de cade est utilisée depuis l’antiquité pour lutter contre les démangeaisons. Elle possède de nombreux bienfaits pour le corps humains et des propriétés vétérinaires bien connues. Utilisée sur les volailles, elle l’est aussi sur les chevaux pour le traitement de la dermite.

Différentes possibilités pour un traitement efficace

Cette huile peut être utilisée pure, appliquée sur les zones à traitée avec un coton ou un petit pinceau. L’opération sera à répéter plus ou moins souvent selon l’importance de l’invasion, mais il est en général conseillé de le faire 2 à 3 fois par semaine avant de ralentir dès que vous observez une amélioration. Passez ainsi à 1 à 2 applications par semaine jusqu’à la guérison.

Comme c’est une maladie très contagieuse, il est préférable de traiter tous les individus, même ceux qui semblent sains, pour éviter toute mauvaise surprise. Cela ne fera de toutes manières pas de mal à vos animaux.

Il existe également des baumes enrichis avec d’autres substances aidant à une cicatrisation plus rapide, faciles à appliquer, qui seront très efficaces. Les produits en poudre sont plutôt à utiliser en prévention, afin d’empêcher l’arrivée des intrus dans le poulailler.

Très répandue, la gale des pattes est une maladie qui se traite très bien si des mesures sont prises dès l’apparition des premiers symptômes. Et pour s’en prémunir, le mieux reste de prendre grand soin de l’entretien de son poulailler !