Graines poule

Afficher en Grille Liste

10 articles

Par ordre décroissant
par page
  1. 3,75 €
  2. 4,90 €
  3. 5,21 €
  4. 6,05 €
  5. 11,90 €
  6. Prix Spécial 14,90 € Prix normal 15,90 €
  7. 16,25 €
  8. 18,55 €
  9. 30,99 €
  10. 38,90 €
Afficher en Grille Liste

10 articles

Par ordre décroissant
par page

Quel sac de graines choisir pour nourrir mes poules ?

Le choix n’est pas cornélien, mais il faut tout de même savoir où l’on met les pieds (ou les pattes…). Blé, avoine, orge, maïs concassé ? Ce n’est pas vraiment à vous de choisir !

Plusieurs types pour un menu varié

Afin d’éviter toute carence et de garder vos petites protégées en bonne santé, il est très important de leur proposer une alimentation riche. Elle sera composée de céréales à 70%. Mais attention, cela ne veut pas dire que vous pourrez remplir leur mangeoire de grains de blé et ajouter quelques feuilles de salade. Cela ne conviendra pas et vous risquez d’avoir trop souvent recours aux compléments alimentaires pour combler leurs différents besoins.

Pour éviter toute déconvenue, préférez leur servir un mélange de graines. Vous pourrez le faire vous-même en vous procurant de grandes quantités de différentes variétés et en les dosant à votre guise. Vous pourrez aussi vous simplifier la vie en optant pour des mélanges de graines tout prêts. Ces mix sont prévus pour répondre aux besoins de vos animaux selon leurs spécificités.

Sélectionnez un aliment de qualité

Ne prenez pas le premier sac de maïs concassé que vous trouverez. Vérifiez toujours qu’il s’agit bien d’un produit d’alimentation destiné aux volailles. Ainsi vous serez sûr qu’il pourra être ingéré par vos oiseaux sans aucun risque. La taille du grain ou la présence de produits additionnels sont, par exemple, des éléments à prendre en compte.

Il existe aujourd’hui toute une gamme Bio à destination des poules qui garantit un menu de qualité aux habitants de votre poulailler. Cela pourra être d’autant plus intéressant si ce sont des pondeuses que vous élevez. En les nourrissant de Bio, elles produiront des œufs Bio ! Si par ailleurs vous prenez soin de n’utiliser aucun pesticide ou engrais chimique dans votre jardin, alors vous garantissez vous-même la qualité de vos omelettes.

Fruits, légumes et insectes

Le régime de vos bêtes ne sera pas complet sans quelques petits compléments qui regorgent de bonne chose. Fruits et légumes frais (donc de saison) devront être proposés et retirés lorsqu’ils auront trop noirci. Attention cependant à ne pas faire d’erreurs, certains pouvant être toxiques pour les gallinacés. Vous éviterez ainsi les pommes de terre, tomates et aubergines crues, les oignons, les avocats, les peaux d’agrumes, de bananes et de kiwis…

Les insectes sont une bonne source de protéines en plus d’être un mets apprécié par vos poules et qui ne vous coutera rien. Elles se repaîtront en effet de gros vers de terre qu’elles dénicheront elles-mêmes en grattant le sol. D’où l’intérêt de mettre de côté engrais et pesticides trop chimiques.

N’oubliez jamais les coquilles d’huîtres, très importantes pour les aider à broyer et digérer leur nourriture.

De quelle manière présenter les graines ?

Vous avez reçu vos sacs de mélanges de graines et maintenant vous ne savez pas comment les mettre à disposition de vos hôtes. Il vous faudra pour cela un accessoire indispensable à tout poulailler digne de ce nom.

Le bon récipient

Essayez de présenter votre aliment complet poules pondeuses dans une assiette plate, et elles vous feront de grands yeux. Jeté à terre, il germera et sera très rapidement impropre à la consommation. Pour ne pas gaspiller et vous rabibocher avec vos protégées, il n’y a pas 36 solutions : il faut vous procurer une mangeoire adaptée.

Il existe de nombreux modèles de tailles, formes, coloris et matières variés. Ce sera à vous de faire le choix qui répondra au mieux à vos besoins. Prendre un modèle avec réservoir permettra de conserver le grain au sec et à l’abri des rayons du soleil plus longtemps par exemple.

Le bon complément

Une bonne alimentation des poules ne peut se faire sans une grande quantité d’eau propre à disposition en permanence. Cette fois, c’est un abreuvoir qu’il vous faudra. Vous aurez, là encore, l’embarras du choix. Vos pondeuses doivent pouvoir boire la quantité d’eau qu’il leur conviendra quand elles en auront envie. Choisissez la taille du réservoir en fonction du nombre de bêtes que vous possédez.

Bien au fait de la manière convenable de nourrir des volailles, vos pondeuses auront désormais accès à un menu complet et varié. C’est une bonne chose pour elles, et vous vous rendrez vite compte que c’est une bonne chose pour vous aussi !