Alimentation poussin

Afficher en Grille Liste

8 articles

Par ordre décroissant
par page
  1. 6,90 €
  2. Prix Spécial 8,25 € Prix normal 8,85 €
  3. 10,50 €
  4. 11,90 €
  5. 16,50 €
Afficher en Grille Liste

8 articles

Par ordre décroissant
par page

Quelle nourriture choisir pour mes poussins ?

 

Si le menu est presque le même, leurs besoins sont légèrement différents de ceux des adultes.

 

Une alimentation tout aussi variée

Pour être en bonne santé, les volailles doivent recevoir une nourriture riche et variée. Elle sera constituée d’une base de graines de céréales (à hauteur de 70% du total des aliments ingurgités) que l’on complètera avec des fruits et légumes frais et de l’herbe. Grit et coquilles d’huîtres sont importants, ils aident à la digestion et amènent une partie du calcium que la poule consomme en grande quantité, même lorsque sa croissance est achevée. Pour qu’une pondeuse produise de bons œufs bien formés, elle ne doit en effet pas être carencée en calcium.

Enfin, pour que le régime soit completinsectes séchés et autres friandises comme du pop-corn à l’ail seront riches en protéines et matières grasses essentielles. Ils ont aussi d’autres fonctions que le blé ou le maïs concassé n’a pas, l’ail étant par exemple un vermifuge idéal pour les gallinacés.

 

Adaptée aux petits becs

La spécificité d’un poussin est bien évidemment sa taille. Il ne pourra pas avaler et digérer convenablement un aliment de la même grosseur qu’un individu adulte. Toutes ses céréales doivent être concassées de manières très fines, toutes les choses présentes dans sa mangeoire doivent être découpées en très petits morceaux. Sinon, il risque de s’étouffer et alors l’aventure de l’élevage de gallinacés tournerait court…

Les mélanges premier et deuxième âge sont ainsi composés d’une variété de graines concassées et de petit calibre prévue pour pouvoir être absorbée sans problème par des gésiers miniatures. Certains, adressés aux plus jeunes, ne sont composés que de miettes. Le blé est toujours très présent, ainsi que le maïs, le millet, le lin, le riz…

 

 

Comment nourrir mes futures poules ?

 

 

Pour que votre élevage se passe au mieux et que vos petites bêtes se sustentent sans soucis, il vous faudra certains accessoires très utiles.

 

Des récipients qui conviennent aux aliments proposés

Si vous vous intéressez à la nutrition du poussin, il est fort probable que vous possédiez déjà un poulailler complet, convenablement équipé d’une mangeoire et d’un abreuvoir. Il faut bien évidemment que les récipients soient adaptés aux produits qu’ils vont contenir, ainsi qu’à la physionomie des animaux qu’ils vont nourrir. Toute une gamme de mangeoires et abreuvoirs pour volailles est à votre disposition, et certains de ces accessoires sont plus particulièrement conçus pour les poussins.

L’eau est d’ailleurs un autre élément indispensable. Il faudra que tous vos animaux puissent avoir accès à une eau propre et fraîche en permanence. Ce qui impliquera peut-être, avec l’agrandissement de la famille, que vous en commandiez un nouveau avec un réservoir plus grand pour assouvir toutes les soifs.

 

Des compléments alimentaires parfois nécessaires

Un être qui vient de naître à souvent des besoins spécifiques liés à son propre développement. Vous pourrez ajouter dans la mangeoire un complément type Oligomin volaille, à base de minéraux et oligo-éléments, qui atténuera les risques de fragilité de l’organisme ou de problèmes de pattes. Vitaljeune réduira quant à lui le stress des petits animaux fragiles.

Des apports en vitamines et protéines sont également toujours une bonne chose, puisque les carences peuvent être élevées.

 

 

Les poussins ont des besoins spécifiques

 

 

Chaque animal possède un régime alimentaire propre qui répondra à ses besoins et une manière de manger qui correspondra à sa physionomie. Il y en a qui ne mange que de la viande, d’autres que des végétaux, d’autres encore des insectes. Il y en a qui ont une gueule pleine de crocs, d’autres qui ont un bec sans dents. Ce qui nous amène à l’animal dont il est question ici : la poule. Ou plutôt la très jeune poule, lorsque c’est encore un poussin.

 

Prendre en compte sa différence

Il a un mode d’alimentation légèrement différent d’une volaille adulte. Tout comme l’humain en bas âge, son système digestif se met en place et il ne peut pas digérer aussi facilement les mêmes aliments. Il faudra donc, pour nourrir des poussins convenablement, prévoir des plus petits morceaux.

Comme pour une poule adulte, on préfèrera varier les types de céréales et proposer un mélange plutôt qu’une variété unique. Puisqu’il est en pleine croissance, le poussin aura besoin de plus de vitamines et de minéraux, ce dont il faudra tenir compte lors de votre choix. Mais rassurez-vous, il existe toute une gamme de produits pour l’alimentation des poussins qui sont spécifiquement étudiés pour leur convenir.

 

 

Autant de conseils bons à prendre pour vous lancer dans l’aventure sans prendre trop de risques !