02 72 88 39 84

Adoptez des poules pour recycler vos déchets

16 janv. 2013 17:25:35

Des poules, du pain dur. La recette d’une fameuse comptine est aussi celle du recyclage de demain. C’est en tout cas le pari qu’est en train de lancer le Sivom. Le syndicat intercommunal en charge de la collecte et du traitement des déchets de cinq villes du Val-de-Marne* offrira prochainement deux poules à chacune des trente familles témoins. Un moyen original de retraiter les déchets alimentaires.



« Nous voulons prouver qu’avec un peu d’astuce, il est possible de réduire simplement les déchets que nous produisons », sourit David Nadeau, directeur général du Sivom. Les volontaires recevront le mois prochain leur kit du parfait recycleur, composé de deux gallinacés, d’un poulailler à monter et d’une balance destinée à peser les restes alimentaires distribués aux animaux.

« Nos volontaires s’engagent à peser chaque jour les déchets qu’ils donnent aux poules et à répertorier ces chiffres dans un journal de bord en ligne qu’ils tiendront, poursuit David Nadeau.

Le but : éliminer 3 t d’ordures en douze mois!

A l’issue de l’opération, qui durera un an, nous pourrons communiquer le poids des déchets qui ne sont pas venus surcharger les poubelles. Notre objectif de départ est de recycler cent kilos d’ordures par foyer et par an, au minimum. » L’armée des soixante poules déployée dans le secteur a donc une feuille de route simple : éliminer 3 t de déchets en douze mois!

Financée par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), l’opération prendra son véritable essor le 2 février. A cette date, une réunion rassemblera les participants et l’éleveur de poule de Périgny-sur-Yerres qui fournira les volailles. « Il expliquera à nos volontaires comment s’occuper de leurs compagnons, précise David Nadeau. La semaine suivante, les poulaillers seront livrés et les poules pourront arriver dans les jours qui suivent. »

En parallèle, le Sivom montrera l’exemple en accueillant deux gallinacés et un poulailler au sein même de son siège de Varennes-Jarcy (Essonne). « Ce sera un bon moyen d’exploiter les restes de notre cantine, sourit encore le directeur général du Sivom. Quant aux œufs pondus, nous tirerons au sort pour désigner les employés qui pourront en profiter. »

* Dans le Val-de-Marne, le Sivom s’occupe des ordures ménagères de Marolles-en-Brie, Villecresnes, Santeny, Mandres-les-Roses et Périgny- sur-Yerres. Le syndicat gère aussi celles de certaines communes de l’Essonne (Crosne, Boussy-Saint-Antoine, Brunoy, Epinay-sous- Sénart, Quincy et Yerres) et de Seine- et-Marne (Brie-Comte-Robert, Combs- la-Ville et Moissy-Cramayel).

Le Parisien, Laurent Degradi | Publié le 14.01.2013

Toutes nos actualités