02 72 88 39 84

Faut-il aménager son poulailler pour protéger les poules en hiver ?

14 nov. 2018 17:53:32

À l’approche de l’hiver, il est naturel de s’inquiéter du confort et de la santé de ses poules. Froid, gel, pluie, neige et vent sont-ils dangereux pour nos cocottes ?

Les poules sont-elles résistantes au froid ? Ont-elles besoin d’une alimentation particulière ? Peuvent-elles tomber malades ? Comment aménager son poulailler pour une meilleure protection ?

Découvrez tous nos conseils pour prendre soin de vos poules en hiver.

Poulailler en hiver : conseils

Les poules peuvent-elles avoir froid et tomber malades ?

Les poules sont des animaux naturellement résistants au froid. Chaque année, à la fin de l’été ou au début de l’automne, les poules se préparent à la baisse des températures en muant. Elles perdent leurs plumes et se dotent d’un nouveau plumage bien plus chaud pour supporter les températures basses, voire négatives, de l’hiver.

Peu frileuses, les poules peuvent résister à des températures extrêmes allant jusqu’à — 20 °C ! Attention toutefois, si elles ne craignent pas le froid sec, elles sont particulièrement sensibles au courant d’air et à l’humidité. Leurs crêtes et barbillons sont également plus fragiles, et peuvent geler en cas de très grand froid.

Vous devrez donc porter une attention toute particulière à l’isolation de votre poulailler et à l’alimentation de vos poules afin qu’elles passent un hiver sans encombre et qu’elles n’attrapent pas de rhume !

Les poules pondent-elles l’hiver ?

Selon les races, les poules n’ont pas le même rythme de ponte, notamment en hiver où il peut diminuer à cause du froid et des intempéries. Les poules Brahma ou Faverolles par exemple sont de bonnes pondeuses même en hiver.

Pour favoriser la ponte de vos poules en hiver, des astuces existent :

  • aménager un parcours extérieur protégé où les poules pourront se promener durant la journée et prendre un peu le soleil ;
  • maintenir la température du poulailler au-dessus de 10 °C à l’aide d’une lampe chauffante ;
  • augmenter les heures d’éclairage du poulailler : en hiver, il a tendance à faire nuit plus tôt. Pour une ponte optimale, les poules ont besoin de 14 h d’éclairage par jour ;
  • offrir à ses poules une alimentation un peu plus riche que le reste de l’année et ne pas hésiter à leur donner des soupes tièdes pour les réchauffer.

En offrant à vos poules un abri chaud et confortable et une alimentation complète et riche, vous aurez plus de chance de contrer les effets du froid et de l’hiver sur le rythme de ponte de vos poules.

Comment bien protéger son poulailler du froid, de l’humidité et des courants d’air ?

Comment aménager poulailler en hiver

Vérifier l’état et l’isolation de son poulailler

Cette première étape est indispensable avant l’arrivée des premiers « mauvais jours ». En effet, vos poules doivent pouvoir être au sec de la tête aux pieds au sein de leur poulailler. Une bonne isolation est donc primordiale.

Commencez par vérifier l’étanchéité du toit du poulailler afin d’éviter tout risque d’infiltration d’air ou d’eau, entraînant une déperdition de chaleur. Par sécurité, vous pouvez tout à fait doubler le toit, positionner une bâche hermétique ou encore réaliser un sous-plafond.

Vous pouvez renforcer l’isolation de votre poulailler en ajoutant une couche isolante aux murs à l’aide de planches en bois ou en liège par exemple. Cela ne pourra être que bénéfique pour l’isolation de votre poulailler. Attention toutefois à ne pas boucher toutes les aérations de votre poulailler, il doit pouvoir évacuer l’humidité générée par la respiration des poules.

Enfin, si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à surélever votre poulailler à l’aide de pied ou de parpaings pour mieux l’isoler du sol, et placez-le à l’abri du vent et des intempéries si possible.

Être généreux sur la couche de litière

En hiver, les poules apprécient d’avoir une couche de litière épaisse et généreuse au sol et dans certains endroits du poulailler comme les pondoirs.

Cette couche de litière permettra une meilleure isolation entre le sol extérieur et le sol du poulailler. À la manière d’un tapis, la couche de litière va protéger les pattes de vos poules du froid.

Installer une lampe chauffante au sein du poulailler

Si vous vivez dans une région particulièrement froide, l’installation d’une lampe chauffante peut être une bonne idée.

Elle aidera vos poules à mieux supporter le froid en maintenant une température constante au sein du poulailler, tout en leur apportant plus de temps d’éclairage au quotidien.

Ces lampes sont très pratiques pour stimuler la ponte en hiver. Veillez à choisir une lampe adaptée pour une utilisation extérieure.

Que donner à manger à ses poules l’hiver ?

Alimentation des poules en hiver

Comme nous, les poules ont besoin d’une alimentation plus riche pour passer l’hiver. ;) Bien évidemment, il faut toujours leur offrir une alimentation équilibrée, mais l’idée est de les aider à se forger une petite réserve de graisse.

Chouchoutez vos poules en leur donnant des pâtées servies tièdes qui les aideront à se réchauffer, augmentez la dose journalière de maïs concassé ou de blé et préférez les pâtées riches en protéines. Vous pouvez également leur donner de temps à autre quelques friandises comme du pop-corn à l’ail ou des insectes séchés, ou des fortifiants pour les aider à pondre.

Enfin, prêtez une attention toute particulière à l’eau ! Vos poules doivent continuer à avoir un accès illimité à une eau propre. Veillez à ce que l’eau ne gèle pas, en la changeant régulièrement au cours de la journée ou en investissant dans une plaque chauffante pour abreuvoir. Cette plaque vous permettra de garder l’eau à une température optimale, même en période de grand froid.

Tous nos aliments pour poules

Veillez à la propreté du poulailler

Enfin, autre point à ne pas négliger en hiver : la propreté et l’entretien de votre poulailler. En hiver, les poules passeront plus de temps dans leur poulailler. Il faudra donc le nettoyer plus souvent, idéalement toutes les 2 semaines.

Un environnement insalubre peut favoriser le développement de parasites et des maladies de la poule, ou tout simplement ralentir le rythme de ponte de vos cocottes.

Changez complètement la litière, nettoyez le sol, les perchoirs, les pondoirs ainsi que les accessoires du poulailler.

Retrouvez notre article complet sur l’entretien du poulailler.

Toutes nos actualités