02 72 88 39 84

Parasites de la poule : comment traiter ses poules et son poulailler ?

4 juil. 2018 17:08:12

Poux, puces, acariens, vers… Les poules peuvent être attaquées par de nombreux parasites. Des ennemis très petits, mais pouvant être très dangereux pour la santé de vos poules s’ils ne sont pas éliminés rapidement.

Découvrez comment traiter vos poules et évitez les futures invasions.

Parasites de la poules : traitements naturels et conseils pour les éviter

Identifier les parasites pour éviter l’épidémie dans son poulailler

Il est rare que toutes les poules soient touchées en même temps par un parasite. Généralement, un sujet va être touché puis va contaminer les autres, de façon plus ou moins rapide.

Soyez attentif aux moindres changements de comportements de vos poules ! Votre poule a-t-elle bon appétit ? Est-elle active ? Votre poule a-t-elle un bon rythme de ponte ? Ses déjections sont-elles normales ? Votre poule se gratte-t-elle plus que d’habitude ? Sa peau et ses plumes ont-elles une apparence normale ?

Observez également l’état de votre poulailler ? Est-il bien propre ? Certains parasites peuvent laisser des traces ou se voir. Les poux rouges par exemple forment des sortes de traînées de poudre grise sur le sol, ou laissent des traces dans les excréments de la poule.

Au moindre doute, inspectez vos poules et votre poulailler pour éviter tout risque !

Les différents types de parasites chez la poule

 


 

Les poux

Les poux communs se nourrissent des cellules mortes des plumes et de la peau des poules.

Heureusement, les poules les évitent plutôt bien si elles disposent de nids de terre où se rouler dedans. L’hiver ou par temps de pluie, n’hésitez pas à installer à l’abri un bac avec un mélange de sable, terre et cendres.

Si vos poules sont touchées, désinfectez le poulailler et saupoudrez les ailes et plumes de vos volatiles avec de la terre de diatomée. La poudre de pyrèthre est aussi un bon répulsif anti poux.

Terre de diatomée anti poux rouges pour poules
Terre de diatomée

 


 

Les poux rouges (acariens)

Ces petits acariens sont très dangereux pour la poule. Nocturnes, ils s’infiltrent dans les recoins et les fentes du poulailler avant d’attaquer la poule durant son sommeil pour sucer son sang.

Non traités, ils peuvent tuer une poule en quelques jours.

Seule solution pour les éviter : une hygiène irréprochable du poulailler. Pensez également à bien l’aérer en journée et à laisser la lumière rentrer.

En cas d’invasion, procédez comme suit :

  • traitez et désinfectez intégralement votre poulailler et tous ses accessoires dans l’obscurité pour faire sortir les poux rouges de leurs cachettes ;
  • grattez et brossez en profondeur sans oublier les fentes et interstices avec de l’eau et du savon noir afin de retirer tous les poux et leurs larves ;
  • brûlez la litière restante puis réinstallez-en de la propre ;
  • traitez vos poules une à deux fois par semaine en saupoudrant de la terre diatomée ou des cendres de bois sur leurs ailes et plumes. Ces antiparasitaires naturels rendent la peau de la poule abrasive pour le pou. Pour plus d’efficacité, diluez des solutions buvables répulsives anti poux comme Pou-Net dans les abreuvoirs de vos poules. Cette solution permet de bloquer les fonctions digestives du pou rouge (il ne se nourrit plus et finit par mourir).

Soyez attentif les jours suivants afin de vérifier que les larves n’ont pas survécu et éviter toute nouvelle propagation.

 


 

La gale déplumante

Causée par un acarien (cnemidocoptes Laevis), la gale déplumante est difficile à identifier du fait de ses symptômes similaires aux habitudes de la poule : perte de plumes (notamment lors de la mue saisonnière), picage entre poules, grattage, etc.

Néanmoins, si vous jugez la perte de plumes importante, si votre poule semble affaiblie et semble se gratter plus que de raison, c’est probablement la gale déplumante.

Très contagieuse, mieux vaut s’en apercevoir le plus tôt possible pour soigner votre volatile.

Pour éradiquer la maladie, sans surprise, vous devrez nettoyer de fond en comble votre poulailler et changer la litière.

En parallèle, appliquez de l’huile de cade vraie (diluée avec une huile de table - olive par exemple, à raison d’un ratio 30/70) directement sur la peau de vos poules, jusqu’à ce que vos poules soient guéries.

 


 

La gale des pattes

Causée elle aussi par un acarien (Cnemidocoptes Mutans) la gale des pattes peut causer la mort de la poule si elle n’est pas détectée à temps.

Pour la reconnaître, observez les pattes de vos poules. Si vous constatez des excroissances (soulèvement des écailles), des croûtes jaunâtres, une déformation des doigts et/ou un grossissement des pattes, il est temps de s’inquiéter !

À terme, les pattes des poules peuvent finir complètement déformées, les phalanges peuvent se casser et causer une surinfection (possible gangrène) puis à terme la mort de la poule.

Dès l’apparition des premiers symptômes, nettoyez votre poulailler et mélangez de la litière à du Gal’O Pat, une solution enrichie en huile de cade, repoussant les acariens.

Pour traiter vos poules, appliquez de l’huile de cade vraie pure au pinceau sur les pattes de vos poules (2 applications à 10 jours d’intervalle). Vous pouvez également la combiner à une huile de table qui aidera à étouffer les acariens.

Solution buvable anti gale des pattes chez la poule
Gal'O Pat

 


 

Les vers

Plusieurs sortes de vers intestinaux peuvent affecter les poules (ascaris, hétérakis, capillaires, ténias, etc.).

Plusieurs symptômes peuvent vous alerter :

  • la diarrhée d’aspect mousseuse et jaunâtre ;
  • l’amaigrissement ;
  • la diminution de la ponte ;
  • l’anémie.

Si le risque de contamination est plus faible, il n’est pas inexistant pour autant. Les vers pondent des œufs qui sont évacués avec les fientes dans le sol. Les larves se développent entre 10 jours à 1 mois. Le risque est donc que la poule picore et avale une larve qui fera ensuite son nid au sein de l’intestin de votre poule.

Pour les éliminer, vous devrez vermifuger toutes vos poules en même temps. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire sur le vermifuge le plus adapté.

Et attention, ne consommez pas les œufs pondus pendant cette période.

Conseils : pensez à choisir un poulailler avec un tiroir à déjections intégré pour faciliter le nettoyage. Essayez également de changer régulièrement l’emplacement de votre parcours herbeux.

Enfin, n’hésitez pas à offrir des petites « cures » de minéraux à vos poules pour renforcer leurs défenses. L’aliment minéral Vers O Net est composé de minéraux, d’oligo-éléments et d’un mélange de plantes aromatiques pour contribuer au bien-être de vos poules. La solution Tonic Digest de Francodex peut également aider vos volatiles à retrouver leur vitalité.

 

Parasites : bien entretenir son poulailler pour les éviter

Vous l’aurez compris, la rigueur dans le nettoyage de son poulailler peut contribuer à éviter la prolifération de nombreux parasites.

Il est donc très important de nettoyer et entretenir régulièrement son poulailler pour éviter tout problème à vos poules.

Nettoyer & désinfecter chaque semaine les équipements

Mangeoires, perchoirs, tiroir à déjection et pondoirs doivent être lavés et désinfectés chaque semaine au minimum.

Changer la litière une fois par semaine

La litière de votre poulailler doit être changée intégralement une fois par semaine, tout en retirant quotidiennement les excréments qui y seraient présents.

La litière doit permettre d’absorber les déjections de vos poules, mais également de les maintenir au chaud, n’hésitez donc pas à mettre une couche généreuse au sol (au moins 3 cm).

Vous pouvez tout à fait mettre de la paille sèche (ou du foin), des copeaux de bois, des vieux journaux ou encore de l’herbe tondue séchée.

Traiter le bois de son poulailler 2 fois par an

Tous les 6 mois, remettez une couche d’huile de lin sur votre poulailler en bois pour qu’il puisse résister aux intempéries.

Profitez-en pour nettoyer votre poulailler à l’aide d’un désinfectant spécifique ou d’un insecticide respectueux de l’environnement pour éliminer tout potentiel parasite.

Nettoyer complètement son poulailler une fois par an

Une fois par an, réalisez un vide sanitaire de votre poulailler, c’est-à-dire un nettoyage complet des murs, du sol, du toit, du matériel, des portes, etc.

  • Retirez toutes les poules de votre poulailler et déplacez-les le temps du nettoyage ;
  • Videz complètement votre poulailler et démontez les accessoires amovibles ;
  • Brossez les parois pour retirer toutes les saletés accumulées et potentiels parasites cachés ;
  • Pulvérisez du désinfectant bactéricide et fongicide spécial bois sur votre poulailler. S’il s’agit d’une surface en contact avec des denrées alimentaires, rincez bien à l’eau ;
  • Une fois séché, appliquez une couche d’huile de lin qui nourrira et protègera naturellement le bois ;
  • Une fois votre poulailler sec et aéré, disposez une couche litière propre avant de réinstaller vos poules.

Nettoyant désinfectant pour poulailler, anti-parasitesCrésyl+, nettoyant désinfectant bactéricide, fongicide et virucide

Toutes nos actualités