Alerte poux ! Comme pour tout animal, les poux n’épargnent pas les poules et peuvent les mettre en danger. Apprenez à les repérer dès les premiers symptômes et à prévenir le danger !

Se débarrasser des poux rouges

Qu’est-ce qu’un pou rouge ?

De son nom scientifique Dermanyssus gallinae, le pou rouge fait partie de la famille des acariens. Il prend ses aises au sein même du poulailler et se nourrit directement du sang de la poule. Pour le déloger ou le repérer, c’est un peu compliqué. En effet, le pou rouge aime les petits trous sombres et chauds. Autant dire que dans un abri en bois, il a de quoi faire.

Le pou rouge attaque la poule pendant la nuit et lui suce le sang. Votre poule va alors s’épuiser et s’anémier petit à petit. Si vous ne traitez pas rapidement votre animal et votre poulailler, il peut éliminer votre cheptel en quelques jours seulement. C’est également un vecteur de bactéries ou de virus qui peuvent affaiblir votre poulette et la rendre malade.

 

Poules malades : que faire, comment réagir ?

 

Comme le pou aime la chaleur, il se reproduit et se multiplie à grande vitesse dès la reprise de la saison estivale, vers mai-juin. Il est donc très important de garder l’œil ouvert durant cette période et d'apprendre à les repérer.


Comment repérer les traces de poux rouges ?

Ça commence par une minutieuse inspection de votre basse-cour. Des poux rouges se baladent peut-être dans votre poulailler si :

  • vos poules semblent faibles,
  • elles sont agitées et sont moins motivées à rentrer dans leur poulailler le soir,
  • vous notez une baisse de la ponte ou une intensification du picage entre elles,
  • certaines de vos volailles ont subi une perte de plumes au niveau du cou.
symptômes de poux rouges sur les poules

Si vous relevez ce genre de symptôme, ce n’est pas très bon signe. Commencez par vérifier les coins sombres de votre poulailler. Un petit parasite tout seul sera quasi invisible à l’œil nu, mais si ça grouille entre les planches, vous aurez plus de chance. Faites votre visite de nuit, vous pourrez ainsi surprendre le pou rouge en pleine action. 

Des petites traces grises et blanches sur le sol ? Vous tenez peut-être une piste. Ce sont les traces d’excrément des poux rouges.


Éliminer les poux rouges : nos solutions

Pour éliminer les poux rouges et les empêcher de proliférer, il n’y pas de secret : il faut une hygiène irréprochable au sein du poulailler. Le nettoyage et les produits étant naturellement agressifs, faites en sorte de déménager vos poules dans un second poulailler.

Si l’invasion de poux est déjà bien entamée, allez-y franco. Attaquez-vous au chantier le matin (les poux sont des animaux nocturnes).


1. Un grand ménage

Tout d’abord, commencez par vider le poulailler :

  • débarrassez-vous de la litière,
  • ôtez tous les éléments démontables,
  • attaquez-vous aux murs et au sol avec une brosse pour enlever toutes traces de litière et d’excréments,
  • aspergez le poulailler d’insecticide ou d'une lotion anti-poux puis laissez sécher.

2. Un nettoyage à fond

Ensuite, il va falloir bien tout re-nettoyer dans les moindres détails. Insistez bien sur les coins attirants pour les poux : les interstices et autres fissures.

Bien nettoyer son poulailler

Aspirez le poulailler et passez-le au nettoyeur haute pression ou nettoyez bien les sols, murs et plafonds avec un produit nettoyant et désinfectant. Rincez bien l’ensemble !

Faites de même pour les accessoires que vous avez retirés. Appliquez un traitement préventif anti-poux sur les perchoirs régulièrement comme de l'huile de cade pure.


3. Les répulsifs et traitements contre les poux rouges

Profitez-en pour appliquer un traitement anti-poux dans le poulailler et tous ses recoins.


Androlis, lutte biologique du poulailler infesté

LA meilleure solution pour lutter contre les poux rouges déjà installés dans votre poulailler ? Notre anti-poux rouges Androlis. Androlis est un flacon qui contient de petites bêtes appelées Androlaelaps Casalis. Ces petits acariens sont en réalité les prédateurs naturels des poux rouges.

Androlis prédateurs naturels poux rouges

Androlis - Anti poux rouges biologique pour poule APPI

 

Grâce à cette solution, pas besoin d’insecticide ! Complètement inoffensif pour nos jolies poulettes, Androlis cible uniquement les poux et les éradique de la façon la plus efficace et naturelle possible.

Pour cela, il vous suffit de fixer le flacon sur votre poulailler et de laisser agir Dame Nature. Patientez une quinzaine de jours pour constater une belle évolution et retrouver vos poules en pleine forme !

Le petit plus ? C’est un produit bio et 100% naturel… Un indispensable pour rester en parfait accord avec l’élevage biologique, et avoir un impact positif envers l’écosystème et le biotope de vos animaux de basse-cour.

 


La terre de diatomée, un insecticide naturel ultra efficace

Astuce : la terre de diatomée blanche est un insecticide naturel. Vous pouvez en donner à vos poules pour en faire un complément alimentaire.

 

répulsif à poux rouge

Terre de diatomée amorphe blanche - Seau de 2.5kg

 

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez en saupoudrer également dans le nid de vos poulettes ou dans les fissures.


Comment prévenir l’apparition de poux rouges ?

On peut choisir de traiter ses poules directement. 

Première solution, la terre de diatomée, comme évoquée ci-dessus. Elle permet d’éviter que les poux ne reviennent dans un poulailler nettoyé et elle permet aussi d’éviter une première invasion. Pour l’utiliser, c’est très simple : saupoudrez la terre de diatomée à l’aide d’une souffleuse sur leurs ailes et plumes. 

Vous pouvez aussi choisir d’utiliser un répulsif anti-poux dans les abreuvoirs de vos volailles. Ce dernier bloquera les fonctions digestives du pou qui ne pourra plus se nourrir et finira donc par mourir.

Pour celles et ceux qui préfèrent les solutions plus douces et réutilisables, gardez votre cendre de bois. La poussière de votre cheminée est aussi un excellent répulsif naturel à saupoudrer sur les ailes et les plumes.

Enfin, n’oubliez pas de nettoyer régulièrement votre poulailler et de le récurer à fond 2 fois par an (au printemps et en automne). Placez un bac à poussière à l’intérieur et remplissez-le de cendre et / ou de terre de diatomée pour que vos poulettes s’ébrouent tranquillement et se protègent ainsi elles-même.

Avec toutes ces astuces, vous devriez pouvoir vous débarrasser de ce nuisible envahissant et dangereux pour votre basse-cour. Pour encore plus de conseils, direction nos articles dédiés aux poules et à l’entretien des poulaillers.